2666, plus qu’une pièce de théâtre, une expérience

2666, plus qu’une pièce de théâtre, une expérience

Classé dans : Evasion | 0

Je suis allée voir 2666, une pièce de théâtre mise en scène par Julien Gosselin et adaptée du roman de Robert Bolano publié à titre posthume en 2004. Ce qui peut effrayer est sa longueur : 12 heures dont 3 heures d’entracte. Je vous le dit tout de suite, j’ai adorée. une véritable expérience qui nous plonge dans une aventure sensorielle et intellectuelle fascinante.

Il y 5 parties, 5 histoires qui s’entremêlent à travers le XXème siècle et deux continents, l’Europe et l’Amérique. Le fils conducteur est la ville de Santa Teresa au Mexique où des meurtres en série de femmes ont lieu.

Les 10 premières minutes ressemblent à une pièce de théâtre classique. Et puis le flot du monologue d’une actrice, la musique live et les lumières nous font basculer dans un spectacle frénétique qui met nos sens en action. L’usage de la vidéo nous transporte tantôt dans un film, un documentaire, une émission TV. Les genres s’enchaînent, du polar à la science-fiction. Tous les thèmes y sont abordés : l’amour, le sexe, la violence, l’amitié, la famille, la barbarie des hommes. Les acteurs formidables, avec un coup de cœur pour les actrices, jouent avec le texte et leur corps.

Si la 2ème moitié de la 2ème partie m’a un peu déroutée _ mais avec le recul, ce sentiment fait partie intégrante de la multitude des sensations qu’on éprouve tout au long de cette pièce _ les 5 parties passent à une vitesse folle et lors des entractes, l’on a juste envie de retourner dans la salle. Comme pour une série à suspense. C’est un peu du binge watching de théâtre

On ressort de cette pièce lessivée, épuisée, notre cerveau en ébullition mais heureux d’avoir vécu cette expérience intense

Aussi, je ne saurais que trop vous conseiller d’y aller, même si vous n’être pas a priori fan de théâtre, car cette pièce utilise tous les codes et tous les supports dans une mise en scène moderne et étonnante. La salle ne s’est pas désemplie aux fils des heures.  

Pour tous les renseignements sur la pièces : 2666

J’ai vu cette pièce au Théâtre du Maillon à Strasbourg. La salle se prêtait bien à ce spectacle. En plus, nous étions bien placées au milieu. Et la cour nous a permis de profiter des rayons du soleil pendant les entractes.

J’étais contente de retrouver le food truck des restaurants Pur Etc. : produits locaux, smoothies frais, délicieux cookies, cakes et j’ai pu manger deux repas végétariens.

Aurélie

 

Laissez un commentaire