Vietnam : escale à Hanoi

Vietnam : escale à Hanoi

Classé dans : Evasion | 0

Après un bon petit déjeuner local, je quitte la quiétude du delta du Mekong, pour le nord du Vietnam direction Hanoi.

Il faut dire que les vols ne sont pas chers, environ 50 € en dernière minute. Et j’ai découvert sur place qu’il y avait un aéroport à Can Tho. Pas de soucis à l’aéroport, ma réservation était bien effectuée. A l’aéroport, on vend beaucoup de fruits !

Arrivée à Hanoi, je prends la navette jusqu’au centre ville. J’ai encore trouvé un gentil vietnamien qui m’a indiqué où attendre et quel bus prendre. Le bus met du temps à rejoindre le centre, il y a beaucoup de circulation mais ça me permet de découvrir les faubourgs de la ville que je sens déjà dense. Une fois sortie du bus, encore un petit tour en moto-taxi pour arriver à mon hôtel dans le quartier des 36 corporations, vieux quartier historique mais dynamique; Bon là, petit couac, l’hôtel n’avait pas vérifié les réservations faites par internet et plus de chambre avec balcon. Pas grave, ils m’installent à l’hôtel d’à coté dans une superbe chambre.

1ere soirée à Hanoi

Il fait nuit mais je ressors aussitôt pour découvrir la ville mais aussi passer à l’agence Etnic Travel pour réserver mes futures étapes dont la baie d’Halong. Je suis vite enivrée par le monde, les touristes.

Une fois dans l’agence, je suis accueillie par une vietnamienne qui parle français, On échange et je réserve pour une croisière de 2 jours à la baie d’Halong, puis la baie d’Halong terrestre et un mini-treck à Sapa. Ces destinations sont touristes mais magnifiques donc j’opte pour un séjour organisés en petits groupes, éthique et hors des sentiers battus (je vous raconterais la suite, mais j’ai été plus que ravie !). Et puis, ça fait du bien de se laisser porter quelques jours sans réfléchir où manger et comment s’y rendre.

Je pars après-demain ! Je verrais si reviens visiter la ville après (finalement non).

Je déambule dans les rues : c’est effervescence ! Je prends un happy hour sur une terrasse pour observer la rue. Une bière (local, chaque région a sa bière) + un shot à 15 000 Dong (0,60€) ! Pas cher !

Je trouve la rue bondée de monde, aussi bien des touristes que des locaux pour manger.

Comme toujours, c’est délicieux ! Pas vraiment besoin de choisir l’échoppe, la serveuse vous propose la carte de tous les restaurants à proximité ! Mais plus rien avoir avec la sérénité du Mékong où j’étais encore ce matin.

Je flâne un peu.

Puis, je m’installe à un bar sympa pour terminer ma soirée, envoyer mes mails, publier des photos.

Le réveil

J’entends un coq, et des scooters aussi. Je ne dais plus où je suis ! Je me mets sur le balcon pour essayer de comprendre : des poules et un coq sont installés sur le toit d’à coté !

Mais je suis bien dans la ville d’Hanoi !

Petit déjeuner avec un couple en lune de miel. On discute et ils m’invitent à partager un gâteau que l’hôtel leur a offert pour leur mariage. C’est toujours agréable ces rencontres.

Citadelle, temple et pagode

Je pars visiter, à pied, malgré les multiples sollicitation de moto-taxi (j’avoue que ça devient agaçant). Il fait chaud et moite mais je ne vois pas le soleil.

Je passe près de la Tour du drapeau, fortification à la Vauban;

J’arrive à la Citadelle de Thang Long,dont les plus vielles parties dates du XIème siècle : c’est très vaste, c’est jolie mais ça prend du temps pour marcher jusqu’au bout et les expos ne sont pas passionnantes. 

De loin, j’aperçois le Ministère des affaires étrangères.

Je poursuis et découvres une superbe église.

Et des jeunes qui jouent à un jeu de balle sur le trottoir

Je visite le charmant temple Quan Thanh, un temple taoïste datant du XIXème, dédié au Génie gardien du Nord.

Vous noterez les offrandes Choco-pie. J’ai du mal à comprendre car ce n’est pas vraiment bon !

Je fait une pause dans un café au bord du lac de l’ouest. il fait très chaud et il y a quelques gouttes de pluie.

Je continue pour visiter la pagode Tran Quoc . Comme il est midi et que c’est fermé,  je mange des palourdes au bord du lac.

J’arrive à la pagode dès l’ouverture. pas de touristes (ces quelques premières minutes seulement !), c’est calme, juste le tintement des carillons. Cet endroit est superbe !

Le Palais présidentiel

 

Ensuite je pars vers les institutions (toujours  pied !). L’esplanade est immense !

Le palais présidentiel, de style néo-renaissance française est resplendissant avec les maisons d’Ho Chi Minh à coté.

Et le mausolé d’Ho Chi Minh donnant sur la place.

Et le musée d’Ho Chi Minh ( mais je n’ai pas envie de le visiter, déjà beaucoup trop d’Ho Chi Minh !).

Les militaires sont bien présents.

Et au milieu de ces symboles du communisme, un jardin et la pagode du Pilier unique !

Musée des Beaux-Arts

 

Je continue jusqu’au musée des Beaux-Arts. Je commence vraiment à fatiguer des sollicitation des moto-taxi : j’aime marcher et découvrir la vie des rues !

Le musée regorge de magnifiques œuvres. Des sculptures, des peintures (notamment sur laque) et une partie consacrées à la civilisation vietnamienne.

Quand j’en ressors, je veux juste traverser, un couple indien aussi. Plus de 10 minutes à se frayer une voie !

Le temple de la littérature

Devant le temple beaucoup de sollicitation (T-Shirt, moto-taxi..).

Le temple est superbe mais trop de touristes ! La transition avec le delta du Mékong est un peu difficile.

Le temple Montagne de jade

Cette fois-ci je prend un moto-taxi pour me rendre au temple qui est loin de l’endroit ou je suis. Je suis émerveillé par sa conduite, en heure de pointe, avec ce trafic impressionnant !

Ce temple est magnifique (mais encore beaucoup trop remplis de touristes à mon goût).

Le soleil se couche sur le lac Hoan Kiem où est situé le temple mais vu la pollution sur Hanoi, il a toujours une brume. C’est joli quand même !

Je passe ma soirée dans le quartier des 36 corporations. Je suis épuisée par le monde et la chaleur. Et puis, j’ai marché 24 km !

Demain je pars pour la baie d’Halong. Je reserve un billet d’avion pour Hué à mon retour de Sapa, je n’ai pas envie de revenir visiter. Tant pis pour ce que je n’ai pas vu. Cette ville est splendide mais aussi oppressante pour moi.

Aurélie

 

 

 

Laissez un commentaire