Vietnam : le Mékong, ses marchés flottants et ses couleurs (2ème partie)

Vietnam : le Mékong, ses marchés flottants et ses couleurs (2ème partie)

Classé dans : Evasion | 2

Après les moments de sérénité à Cai Bé, je décide de passer encore quelques jours dans le Delta du Mékong, un peu plus au sud à Can Tho. Je ne l’avais pas forcément prévu à l’origine mais la guide que j’ai rencontré (voir mon précédent article) m’a conseillé d’y aller notamment pour les marchés flottants.  Et c’est vrai que je me sens bien au bord de ce fleuve. Comme je n’ai rien organisé, je suis libre d’aller où je veux !

Le trajet

Monsieur Ba Duc organise mon transfert de mon homesetay vers la gare routière en moto-taxi. C’est là que je suis contente d’avoir opter pour l’option sac à dos : le chauffeur le coince entre lui et la moto ce qui aurait été impossible avec une valise. J’ai de moins en moins peur avec ce transport. Pourtant, nous étions en grande parties sur des doubles voies et il a même plu !

Arrivée à la gare routière, mon chauffeur m’indique mon bus et m’aide pour payer mon ticket. Les vietnamiens sont vraiment serviables avec une telle gentillesse. Car encore une fois, je suis la seule étrangère.

J’attends mon bus dans une ambiance moite, pluvieuse à respirer les pots d’échappements.

Mais c’est fois-ci, j’ai un bus de luxe : climatisation, lingette et bouteille d’eau pour le trajet. Bon ok, j’ai été obligée de mettre mes principes écolo de coté pendant ce voyage mais il faut parfois d’adapter.

Mon hébergement

Arrivée à Can Tho, je prends un taxi jusqu’à l’hôtel que j’ai choisi pendant le trajet (je deviens une pro de l’impro !).

Point hébergement : 
Pour l'hébergement, j'essaye de me limiter à 15/20 €. On peut trouver moins cher mais j'ai décidé de prendre des chambres avec balcons (le luxe !). Même j'y suis pour dormir, j'aime profiter de l'ambiance de la ville tout en me posant un peu. L’inconvénient, c'est qu'elles sont souvent plus bruyantes. A ce prix là, elles sont en général un peu spartiates mais ça ne me dérange pas du tout (je n'ai pas vraiment besoin de regarder la TV vietnamienne !). Ce qui m'importe, c'est que ça soit propre. Evidemment, on peut trouver des chambres luxueuses plus chères, mais ce n'est pas mon état d'esprit.

Donc, je négocie mes 2 nuitées avec vue sur le Mékong et Ho Chi Minh !

 

Ho Chi Minh encore plus éclatant la nuit !

Et la terrasse est agréable pour une infusion aux champignons (achetée au musée de la médecine naturelle vietnamienne à Saigon) !

 

1ère journée : découverte de la ville, pagodes et fariente au bord de l’eau

 

Juste à coté de mon hôtel, une magnifique pagode colorée que je vais visiter.

Puis direction le marché en longeant le Mékong.

J’adore l’ambiance des marchés et je sais qu’on y trouve à manger ! On n’est plus à Saigon, les allées sont plutôt sales mais lavées à l’eau régulièrement.Pleins d’odeurs et de couleurs !

Je vais mangé un Phô dans un Boui-Boui juste à coté car je vois des vietnamiens y manger et chercher leur repas (c’est un signe que ça doit être bon). Et effectivement, délicieux ! Une vietnamienne vient s’installer devant moi pour échanger un peu.

Rassasiée, je pars me renseigner sur les ballades en bateaux vers les marchés flottants.

Je n’ai pas envie d’un truc trop touristique donc je me rapproche des femmes qui vendent leurs circuits en marge de l’embarcadère, à bord de petites barques individuelles. J’ai eu peu peur car j’ai avancé de l’argent (on avait signé un « contrat » quand même !) et finalement, tout c’est bien passé (voir ma 2ème journée) ! Encore mieux que j’imaginais !

 

Ensuite, je me promène dans la ville.

Magnifique pagode au coin d’un rue.

 

En face, au milieu de la ville en perpétuelle construction, une pagode khmère : lumineuse, dorée et vivante.

 

Les bonzes y sont avenants.

 

J’avance plus loin pour me poser dans un bar en face d’un lac (artificiel) pour boire un café frappé.Comme en France, ce sont des lieux où l’on s’imprègne de la vie locale. Et comme il y a une connexion Wi-FI gratuite (comme partout), je donne des nouvelles à mes parents.

 

Can Tho est une ville moderne, Mais il y a toujours des poules dans les rues et des femmes qui poussent leur échoppe !

 

Je flâne en lâchant mon guide. Le meilleur moyen de découvrir une ville, c’est s’y perdre ! Au loin, j’aperçois un truc dorée : un pagode. superbe et vivante (les vietnamiens y viennent pour y prier).

 

Au hasard des rues, on y trouve aussi encore quelques maisons, vestiges de la colonisation françaises.

En fin de journée, je me pose au restaurant/bar au bord du fleuve. Quel moment agréable, de sérénité où je repense au fait que je suis au Vietnam, en vacances, dans un magnifique pays !

Et toujours de l’animation avec le marché sur soir. Mais demain je me lève tôt !

 

2ème journée : marchés flottants et pluie

 

Levée 4h30 ! C’est tôt mais je suis motivée !

Peut-être pas autant que les vietnamiens qui font du sport à cette heure sur la appareils de sport public !

A 5 heure, je m’installe donc sur la barque louée la veille (pas d’arnarque, une promesse est une promesse !). Et me voilà sur le Mékong alors qu’il fait encore nuit.

Je vois passer les bateaux de touristes bien plus rapides que mon embarcation. Qu’importe, je profite et regarde les berges du Mékong se réveiller.

Beaucoup de pauvreté aussi.

Nous arrivons au marché flottant de Cai Rang. Ma petite embarcation permet de voir ce qu’il s’y passe à l’arrière. Les gens habitent sur leur petits bateaux, Ça négocie mais sans haussement de voie (le Mékong, même plein d’activité est un endroit serein).

 

Nous poursuivons notre traversée sur le fleuve. La barque n’est vraiment pas rapide, le moteur doit être en fin de vie .Et quelques arrêts car l’hélice du petit moteur se prend dans des sacs plastiques (merci les touristes, la pollutions !). C’est une femme à la manœuvre ! Mais peu importe, j’admire l’activité du fleuve et des berges.

 

Nous arrivons au marché flottant de Phong Dien, 18 km plus loin.Plus petit que le précédent, les femmes y sont activent.

Et comme nous avons une petite embarcation, le retour se fait à travers les canaux du Mékong au milieu de la campagne ! Juste fantastique : magnifique et serein !

6 heures à bord de cette barque, avec quelques averses et les fesses en compote, mais une magnifique expérience pleine de découvertes, de sublimes images et souvenirs ! Je remercie ma navigatrice !

 

Je mange un truc dans une échoppe, m’achète des fruits et rentre me poser un peu à l’hôtel.

 

L’après-midi, je décide d’aller visiter la maison où a été tournée le film L’amant d’après le livre de Marguerite Duras.Une vraie déception : il faut prendre un taxi, la visite est sommaire et le jardin à l’arrière est dans un piteux état. Plus de temps pour faire le trajet que de visiter.

De retour au centre en ville, je suis fatiguée mais je décide d’aller malgré tout au musée de la ville. Vraiment pas terrible ! Pas de traduction, Je vois des choses mais sans les comprendre. Décidément, cet après-midi est pas terrible pour les découvertes !

 

Et là le déluge ! Il pleut ! Impossible de se déplacer car les rues sont submergées d’eau ! En fait, je suis contente de vivre de moment . C’est le Vietnam ! Je me suis abritée au café du musée pour boire un jus de coco frais (dans la noix de coco).

Le soir, je décidé de me faire un bon resto, Enfin pour ceux qui aime le serpent ! Donc menu serpent ! Très bon repas ! Mais je ne l’aurais pas différencier une autre viande.

Pour ceux qui ont lu mon profil, j'ai commencé à devenir végétarienne avant mon voyage au Vietnam. Mais je suis trop gourmande et je voulais goûter tout ce qui ce présentait. Mais au fur à mesure de mon voyage, quand je voyais comment ils traitaient les animaux (pas de jugement, c'est leur façon de vivre), je mangeais de plus en plus de plats végétariens. Par contre, hors de question de manger de la tortue et du chien.

Demain, départ pour Hanoï !

Aurélie

2 Responses

  1. Magnifique ville mais beurk les grenouilles! Original ce type de marché en tout cas… ça donne envie de le découvrir!

    • Cette ville vaut vraiment la peine de s’y attarder. Les touristes passent uniquement pour visiter les marchés flottants sans trop s’aventurer dans la ville alors qu’il a des choses splendides à voir. Mais c’est aussi ça qui rend la découverte agréable !

Laissez un commentaire